Tenté par Tahiti

Par Liz Fleming

Si une journée stressante au boulot met votre imaginaire en mode île déserte, je vous garantis que ce que vous visualisez n’arrive pas à la cheville de l’île idyllique de Tikehau. Minuscule bijou d’île dans ce magnifique archipel qu’est la Polynésie française comprenant Moorea, Bora Bora, Tahiti et plusieurs autres, Tikehau n’est qu’eaux bleues soyeuses, sable blanc immaculé, palmiers parfaits et de petites maisons aux toits en chaume que les habitants appellent « bangalows » dans un joli accent tahitien français.

Chaque matin, j’allais nager au bout du quai privé de mon bungalow sur pilotis en attendant la livraison de mon petit déjeuner par pirogue à balancier. Bien qu’ils fussent des employés de l’hôtel, les serveurs ressemblaient à des Dieux et Déesses de guerre tahitiens et tout en grignotant mon bacon, je les regardais pagayer en s’éloignant et je me sentais moi-même comme un membre de la royauté polynésienne.

Tikehau, aussi magnifique soit-elle, ne constitue qu’une infime partie des merveilleuses îles qui composent Tahiti et peu d’endroits en ce monde offrent autant d’ébahissement. Les chutes qui tombent en cascades rivalisent de beauté avec les abondantes fleurs tropicales de la taille d’un gant de baseball, les plages dont le sable est aussi fin que du sucre et un peuple absolument magnifique.

Bora Bora est officiellement la capitale du romantisme de la Polynésie française simplement puisque « Pora Pora » – la letter « B » n’existe pas en tahitien, il s’agit donc d’une modification des Européens – veut dire « île romantique. » Constellée d’hôtels ultras élégants pour les nouveaux mariés aux yeux remplis d’étoiles, ce n’est pas une destination pour les célibataires.

Je lisais tranquillement à ma table en solo lorsqu’une femme empreinte de curiosité s’approcha. « Personne ne vient à Bora Bora toute seule, » me dit-elle. « Mon mari croit que vous attendez votre amoureux, mais je crois plutôt que vous êtes divorcée et que vous dépensez l’argent de votre ex. » J’étais presque déçue de lui dire que j’étais simplement une journaliste qui faisait son travail.

En plus de tout ce romantisme, Bora Bora offre des occasions remarquables de rencontrer différentes espèces marines sous la supervision d’un guide. Le nôtre, qui dirigeait le bateau d’un seul pied en jouant du ukulélé et en faisant sa meilleure imitation d’Elvis Presley, nous a présenté un groupe de raies. En m’attirant dans l’eau, il m’a remis un petit poisson mort. « Tenez-le à la base de votre gorge. »

Immédiatement, une raie m’a enveloppé dans une étreinte semblable à une couverture de velours mouillée et en une aspiration, le poisson avait disparu, comme la raie, d’ailleurs. Quel poisson volage.

Près d’un autre haut-fond, équipés d’un masque et de palmes, nous nous accrochions à une corde submergée pendant que notre guide entonnait “Don’t be cruel” en jetant de morceaux de poissons à l’eau. Celle-ci s’est mise à grouiller de requins-citron qui se gavaient en nageant autour et au travers de notre groupe, frottant leurs nageoires sur nos jambes et leurs museaux sur nos côtes et nos visages. On nous avait bien dit qu’ils ne nous mangeraient pas – je m’efforçais de me rattacher à cette idée.

Moorea rivalise avec Bora Bora en tant que destination pour une lune de miel et offre un équilibre entre “parfaitement-plage” et “légèrement-urbain-avec-un-peu-de magasinage”. Ce qui la distingue surtout de son île soeur, par contre, c’est l’emphase qu’on y met surtout sur les tortues marines.

Sur Moorea, Te Mana o te Moana, un groupe dédié à la préservation des tortues, opère un centre accessible aux visiteurs où vous apprendrez que d’innombrables oeufs et petites tortues marines sont mangés par leurs prédateurs naturels – les chances d’atteindre la maturité de reproduction, sont d’une sur un millier. Les locaux mangent aussi depuis toujours les tortues et leurs oeufs lors de célébrations – comme c’est pour nous le cas avec la dinde.

Les visiteurs du centre découvrent comment les tortues blessées sont soignées jusqu’à guérison complète, et voient comment les petites tortues sont prises en familles d’accueil. Mais le meilleur dans tout ça, c’est que vous verrez comment on enseigne maintenant aux enfants tahitiens à aimer les bébés tortues et on les mobilise pour faire culpabiliser leurs parents et les inciter à choisir autre chose pour le souper!

Tahiti en soi est incontournable avec sa beauté tropicale luxuriante, ses nombreuses boutiques hors taxes et sa gastronomie française raffinée. Puisque les citoyens français sont en mesure de travailler dans les îles tahitiennes sans détenir un passeport, plusieurs grands chefs prennent le temps de savourer une escapade exotique – augmentant ainsi sérieusement le quotient culinaire. Les meilleurs restaurants de Paris auraient facilement de quoi concurrencer.

Juste assez isolé pour éviter un envahissement par les touristes, ce paradis que sont les îles tahitiennes voit passer moins de visiteurs en un an qu’on en voit à Hawaï en 10 jours. Parsemées dans le Pacifique Sud comme une poignée de ces perles noires en ayant fait la renommée, les îles de la Polynésie française sont situées à 7 heures et demie de Los Angeles, 10 heures et demie de la ville de New York et 13 heures et demie (plus une escale) de Vancouver, mais le voyage en vaut le déplacement quand on songe à toute la beauté et à la tranquillité que vous y trouverez.

UN MOT DE NOS CONSEILLERS EN VOYAGES CWT – CAROL CONOVER, Directeur, Succursale d’Atlanta, Georgie

Vous vous demandez quel est le meilleur moment pour visiter la Polynésie française? De novembre à mai, le climat est chaud et humide et les températures quotidiennes oscillent autour de 30◦C. De juin à octobre, le climat est plus frais et sec, et le mercure indique en moyenne 27◦C

À VOIR ET À FAIRE – Mère Nature offre tout un spectacle sur l’île de Tahiti! Au trou souffleur d’Arohoho, voyez comment des années d’érosion des rochers côtiers, combinées à la forte houle, envoient de gigantesques jets d’eau à des hauteurs vertigineuses. Aux Trois Cascades, que les locaux appellent Faarumai dans le nord-est de Tahiti Nui, offrez-vous une baignade dans la piscine naturelle à même les rochers au pied de la chute pour vous rafraichir après une randonnée dans la riche forêt tropicale.

SE LOGER – Faites l’essai de l’élégant InterContinental sur Moorea, où se trouve aussi le centre de préservation des tortues Te Mana o te Moana, et du luxueux Hôtel Le Méridien ou de l’ultra-chic Four Seasons à Bora-Bora.

GOÛTER – Rendez-vous au Blue Banana à Tahiti. Prenez place sur le magnifique quai qui voisine le lagon, surplombant Moorea et dégustez une des nombreuses options abordables comme le hamburger de foie gras ou la pizza à l’escargot.

Index Blogue CWT

Ouvrez votre boîte de réception pour accueillir le soleil

Abonnez-vous pour recevoir les offres exclusives, des forfaits voyages et un contenu inspirant par courriel et commencez à planifier votre prochain voyage.

M’abonner
X

Avec CWT, vos prochaines vacances sont moins loin que vous ne le croyez.

Entrez votre code postal et nous trouverons la succursale CWT la plus près de chez vous. Ainsi, lorsque vous aurez besoin des conseils de l’un de nos professionnels du voyage, nous serons prêts à vous recevoir.

Club Vacances CWT

Bénéficiez d’offres exclusives, de rabais, de points RBC Récompenses en prime et plus – seulement avec CWT. Un programme très avantageux pour les membres.

Vous êtes membre du Club Vacances CWT?

Ouvrir une session maintenant

Vous n’êtes pas encore membre?
Pour devenir membre dès maintenant, renseignez-vous auprès de votre agence CWT!

1-800-227-5766

Nous ne transmettrons jamais votre adresse de courriel. Nous respectons votre vie privée.